… Aime 1 île, 3 garçons, 2 restaurants, 1 seule possibilité : adorer. Kadeau

Il va être compliqué de synthétiser ces 2 jours en un poste… Commençons par le commencement, les circonstances. Au départ, une invitation par l’agence One Bite Consulting à découvrir Kadeau dans son ensemble. Les 5 bloggeurs qui se sont retrouvés pour ce voyage ont répondu positivement dans le quart d’heure qui a suivi la proposition. Superbe bande de fous gourmets. Ainsi, les 5, accompagnés de L. Vanparys, notre GO, se retrouvèrent pour un premier temps fort à Kadeau – CPH. Première approche. Découverte de Magnus, Nicolaï et Rasmus. Approche un peu lointaine de leur univers mais assez convaincante pour être impatients de vivre la suite. Puis le lendemain, ce petit groupe s’est transféré à Bornholm pour découvrir Kadeau, l’originel… Immersion. Compréhension. Coup de foudre.

Kadeau2-16

Leur histoire. Au départ, l’amitié indéfectible entre 2 petits garçons qui grandissent ensemble sur l’île de Bornholm. Rasmus et Magnus. Sur ce grand terrain de jeu, ils se forgent une joie de vivre les pieds dans la mer baltique et la tête dans la fraicheur des pins maritimes. Plus tard, ils rencontrent Nicolaï. « Bornohlmien » également. Les 3 grandissent, vivent leurs expériences respectives dans divers restaurants avant de décider d’ouvrir le leur en choisissant sans hésiter de revenir sur leur île natale. « Beaucoup de jeunes s’exilent dans les grandes villes tandis que les anciens s’éteignent. La population de l’île diminue trop vite alors nous avons décidé de mettre notre talent au service du développement de celle qui nous inspire » explique Rasmus. L’objectif est rapidement atteint. Ouvert en 2007 au bord de la plage, Kadeau – cadeau des 3 à leurs sources, obtient rapidement sa première étoile. Fort de ce succès, ils offrent alors un 2e Kadeau à Copenhague pour mettre à portée d’un plus grand nombre la richesse de leur territoire qu’ils tirent vers le haut en emportant dans leur développement celui des producteurs de l’île, en leur demandant de produire plus, de produire mieux, et de livrer ces cultures à la Capitale. Là encore le succès les suit et ils continuent à offrir leur talent au plus grand nombre au sein d’une 3e maison baptisée Pony, version bistro populaire financièrement plus accessible.

Dans les assiettes, leur île est omniprésente. Avec ses herbes, son air marin, ses forêts et sa simplicité (apparente). Mais Nicolaï n’oublie pas les bases et nous régalent de sauces gourmandes entre beurre blanc aux baies et mayonnaise grassouillette à la livèche. Les jus sont impeccables et les cuissons maitrisées. Le style Nicolaï flirte en équilibre entre le manque de sel et l’hyper acidité, mais le funambule parcoure son fil sans tomber et ses compositions font mouche.

Les 3 amis n’oublient pas non plus les bases du savoir-être et ne perdent rien de leur humilité et de leur sincérité enchanteresse. Ok, nous sommes en plein voyage de bloggeurs et nous sommes invités pour être charmés mais ce charme justement, sans la sincérité, il n’opère pas, croyez-moi. Et là, la sincérité et le plaisir de partager, Rasmus, Magnus et Nicolaï les transpirent par tous les pores de leur peau… Non, ce n’est vraiment pas un sourire de joie simulé qui éclaire le visage de Rasmus trop heureux de nous surprendre avec un bonne bouteille dès notre descente de l’avion, sourire qui nous accompagnera jusqu’au bout de la nuit où je prendrai cette ultime photo avant de les quitter.

Kadeau2-66

Kadeau2-19

Petites pommes de terre nouvelle, crumble et harend fumé.
Un peu comme leurs cousines de Noirmoutier. Délicates et finement sucrées.

Kadeau2-22

Mini asperges et crèmayonnaise aux œufs de turbot que je savoure jusqu’à la dernière lichette du bout du doigt

Kadeau2-23

Sticks de betterave confite à la poudre de levure boulangère déshydratée, émulsion au brocoli et ail
Adorée la texture un peu shewy des batonnets du légume. Adorée aussi l’amertume de la levure. Adoré la douceur du brocoli et la force de l’ail.

Kadeau2-26

Grosses crevettes frites, sel, mayonnaise et pot pourri de fleurs déshydratées, du jardin.
Version très améliorée et champêtre des traditionnelles langoustines savourées dans un restaurant de bord de mer avec une bonne mayonnaise maison. Imparable.

Kadeau2-28

Purée de graines de tournesol, encornet sauté sur pain toasté

Kadeau2-29

Oignons lactofermentés, oignons frits et cassis

Kadeau2-31

Magret de canard en salaison, poudre de ???… de ???… ah bah non, je ne sais pas.

Kadeau2-34

Fleurs du jardin. En bouquet. Telles que.
Bon, je ne peux pas dire que ce n’est pas bon. Mais un peu trop extrémiste nordique.

Kadeau2-36

Classic chinese tea au cresson

Kadeau2-38

Petits pois cuisinés de plusieurs manières, fleurs, moules, jus de moule, livèche dominante et un apport équilibré d’acidité… J’ai vraiment un truc particulier avec les petits pois. Entre ce légume tant aimé, la beauté de l’assiette en vert et mauve, et le goût en fraîcheur maritime, il sera mon best-of.

Kadeau2-42

Maquereau, poireaux, fenouil, légumes fermentés et sauce au chanvre. Superbe. Fort. Intense.

Kadeau2-46

Jeunes oignons, picklisés dans différents jus, fruits rouges, capucine et sauce au fromage

Kadeau2-52

Langoustine, crumble à la noisette et chou-fleur, oseille, beurre noisette et sauce aux myrtilles. Je ne résiste pas. La Dame est généreuse en rondeur. Je me laisse toujours séduire par ce petit postérieur rebondi. Elle est belle. Elle est moelleuse. Elle est parfumée. Et le crumble noisette et chou-fleur entre dans la liste des idées que je mets de côté pour un prochain atelier au cookcoon.

Kadeau2-54

Turbot snacké en cru-cuit dont ce coté cuit crispe sous la dent. Herbes frites, sauce au petit-lait, groseille maquereau et beurre noisette

Kadeau2-56

Marche en forêt… Porridge, champignons, lichen, sapin de noël.
Et ça fonctionne. Vous marchez et respirer des parfums d’une forêt accueillante, aux arbres plein de sèves et aux écorces tendres.

Kadeau2-58

Lard de porc barbeque, levain,, carottes – deshydratées, confites, en purée, en sauce avec une autre sauce pomme et yogurt

Kadeau2-60

Caramel salé, frozen yogurt mousse, radis, pommes de terre rôties au sucre, sureau

Kadeau2-65

Fraise, betterave, miel, sauce à la crème

Lors de ce séjour, j’ai apprécié la différence entre aller au restaurant et découvrir un univers. Le premier soir, nous avons partagé un merveilleux dîner à Kadeau II, le restaurant. Mais le lendemain, ils nous ont ouvert les portes de leur Kadeau I, leur univers. Ils nous ont fait sentir les fondations, respirer leur oxygène alors, vraiment, si vous avez le temps, faites le voyage un peu plus à l’Est et offrez-vous un pause à Bornholm où le tout prend son sens et sa réelle dimension. Si séduisante que vous ne voulez plus partir. Alors vous vous poserez autour du feu. Avec les 3 frères, et partagerez un dernier verre, des impressions et des remerciements.

Kadeau2-67

Kadeau – Copenhague ou Bornholm

www.kadeau.dk

Toutes les photos de ce dîner au restaurant les pieds dans l’eau sur Facebook